Questions-réponses sur le thé

D’où provient le thé ?

Le thé provient des feuilles de l’arbuste Camélia sinensis, originaire d’Orient .Dans les plantations, cet arbuste subit une coupe régulière qui permet de maintenir une hauteur de 1 m à 1 m 15. On cueille surtout les 3 premières feuilles afin de maximiser la qualité.

Il existe 4 grandes familles de thé , dont le thé vert , le thé blanc, etc. Chaque famille comporte plusieurs types de thé fabriqués selon le savoir faire des artisans des pays producteurs.

Qu’est ce que  le thé blanc ?

Thé Blanc : On récolte les premiers bourgeons seulement et ce, avant qu’ils ne s’ouvrent. Par la suite, ils sont flétrit afin de laisser évaporer l’humidité, pour être finalement séché à l’air libre. Parce qu’ils subissent un minimum de transformation et qu’ils sont manipulés manuellement ces thés conserveraient un haut niveau de polyphénol , de flavonol et autres éléments antioxydants. Du point de vue santé, le thé blanc contiendrait moins de caféine ( théine )que les autres thés, en plus  de la théanine, un acide aminé qui aurait un effet relaxant.

C’est quoi un thé vert ?

Thé vert : Les feuilles de thé cueillies sont séchées, puis soumises à  une cuisson à la vapeur afin d’arrêter la fermentation  des enzymes et empêcher la décomposition des feuilles.

C’est quoi un thé semi-fermenté ?

Thé rouge ou semi fermenté  Les feuilles de thé sont soumises à un premier séchage de courte durée à l’air libre puis à un second plus long dans une chambre fermée. Le thé rouge se trouve à mi-chemin entre le thé vert et le thé noir.

C’est quoi un thé fermenté ?

Thé fermenté : Le plus connu de cette catégorie est le thé noir,  les feuilles sont exposées à l’air libre dans une ambiance humide et à température ambiante, ce qui entraine l’oxydation d’où la coloration foncée. Ce processus  favorise la production des composées aromatiques.

Etapes de transformation :

Cueillette se fait généralement à la main.

Flétrissage : Opération  qui consiste `à faire perdre l’humidité aux feuilles, en les exposant au soleil ou sur des claies avec ventilateurs.

Roulage : Étape qui consiste à donner la forme d’une boule ou d’une aiguille, ce qui brise les cellules des feuilles qui libéreront  par la suite des enzymes qui agiront pour la fermentation.

Dessiccation : consiste à arrêter la fermentation en soumettant les  feuilles de thé à une température de 90 degré à la vapeur.

Cette étape demande une attention particulière car le fait de trop sécher les feuilles risque d’occasionner une perte des substances aromatiques autant que le risque de ne pas les sécher suffisamment augmente le risque de moisissure.

Fermentation : Les feuilles de thé sont mises au repos dans une pièce chaude et humide.

Tamisage  ou triage : consiste à trier et tamiser les feuilles de thé avant de les emballer.

Qu’est ce que le procédé orthodoxe ?

Le procédé orthodoxe  est à l’opposé  du procédé  CTC (crush, tear,curl ) Les différentes étapes du procédé CTC sont effectuées en usine par de l’équipement industriel soit pour les étapes du déchiquetage, du broyage et du bouclage. Le procédé orthodoxe pour sa part exige un grand soin à chacune des étapes de transformation de façon manuelle.

Conservation du thé : Le thé n’apprécie pas d’être exposé à l’air libre. Par souci de garder ses propriétés aromatiques et santé et lui éviter l’oxydation, il serait idéal de le conserver dans un emballage hermétique qui ne laisse pas passer la lumière.

Qu’est ce que le Rooïbos

Le rooïbos ne provient pas du théier.

C’est une  plante qui ne poussent qu’en Afrique du sud, communément appelée  buisson rouge à cause de ses branches rouges et sa floraison jaune –orangée. Elle ne contient pas de théine (caféine ) et presque pas de tanin. Elle serait riche en minéraux et antioxydants.